HIÉROGAMIE – Variations sur une relation érotique avec le soleil / Gocho Versolari, poète

 

Pour que nous nous aimions,
le soleil devient une femme.
Jeune,
blanc,
noir,
avec de gros seins,
avec de petits pieds.
Je la conduis à la pierre du sacrifice
et là je la caresse,
Je la pénètre
jusqu’à ce que leur corps
liquéfier et verser
dans le point de mon âme
tissé de velours et de guirlandes.
Alors le soleil sera un homme,
et je serai une femme.
Je vais bouger mes hanches pour le séduire.
Je le laisserai me violer
sous un ciel vert plein de troupeaux.
Les oiseaux
ils auront des visages de héros,
et plumes de poètes.
Le soleil me pénétrera jusqu’à la moelle
et alors je me liquéfierai
pour verser jubilatoire
au point culminant de ses entrailles.
Au coucher du soleil du cosmos
le soleil et moi deviendrons androgynes.
Nous échangerons
organes génitaux, caresses
De sperme, de flux
des planètes cubiques vont naître.
Les astéroïdes
sera en forme d’obélisque
et une rose instantanée faite de galaxies
Il explosera soudainement.
dans l’orgasme bleu
Nous coulerons
dans les ombres arcaniques,
où le silence et la lumière seront amants
capable d’accoucher
l’éternité.

 

____by_denisgoncharov-d99o495

GOCHO VERSOLARI

Comenta. Comenta. Son importantes tanto las caricias como las bofetadas.

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.