L’orgasme de la lumière / Gocho Versolari, poète

 

Coulé dans le sable violet,
J’avance
lentement d’abord
puis avec plus de force. Me guide
une impulsion d’instinct
avec un fond rouge
avec une saveur
sereinement doux.
Fébrile,
mes forces mesurent
la résistance aux grains,
l’ampleur de la douleur.
Cette obscurité
ce n’est rien d’autre
que l’utérus du soleil.
A l’aube
tu vas soudainement tomber dans mes bras
avec une nudité préparée depuis des millénaires,
dans les temps éviscérés,
dans cette douleur qui s’arrête brusquement
et devient un cadavre,
avec peau dissoute
baigné dans l’acide du temps.
Ta chaleur, ton sexe brûlant,
est la seule chose qui reste après la mort
Ta peau blanche, ton odeur d’aube
ils gardent des horizons ouverts
et le soleil
le soleil
qui répond à mon cri
qui brûle ma chair, qui m’élève
dans les colonnes
de cet orgasme de lumière.

 

twenty_six_chicks_all_tied_in_a_knot_by_theexplainer_d8hd4uy-fullview

 

 

d66rzh-1053c9dc-02c8-4cc2-9de0-8bcdeb9b10a5

GOCHO VERSOLARI

Comenta. Comenta. Son importantes tanto las caricias como las bofetadas.

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.