Femme chaude et humide: cyclone d’avril / Gocho Versolari, poète

 

Ta nudité
ça me remplit des douleurs
qui volent dans mon sang
et nid dans mon foie
Et la nuit apporte des lambeaux de ta chair
et les suspend sur le cormoran rond
de votre peau.
Du matin au crépuscule
il y a une énorme danse
où vous vous rapprochez et vous éloignez
dans lequel je me suspends à toi
dansle jeu silencieux
d´apparaître et se cacher.
Les colibris bleus amassent des souhaits
et là dans la nuit douce
nous roulerons en nous tenant l’un l’autre jusqu’à l’orgasme.
Je prendrai tes cheveux
J’observerai ta folie chargée de chevaux
Je vais te pénétrer
chaud,
mouillé,
cyclone d’avril,
destructeur,
fébrile
jaunâtre,
chargé de vautours et de spectres
d’enfants et de monstres.
Dix orgasmes. Peut-être vingt
alors rester immobile
là-bas dans le ciel
l’énergie nous tombe dessus
comme la pluie sans chaos,
sans humidité.
Rempli de silences.

 

3552_res_azkadellia_by_artonline_d4b3kr6-fullview

 

 

5427s_nlj_beautiful_black_woman_art_nude_on_back_by_artonline_dd17wrj-fullview

GOCHO VERSOLARI

Comenta. Comenta. Son importantes tanto las caricias como las bofetadas.

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.